Étiquetage des fruits et légumes

Les modalités d’utilisation des emballages et des étiquettes de produits destinés au marché canadien sont régies par le Règlement sur les fruits et les légumes frais, le Règlement sur les aliments et drogues, la Loi sur l’emballage et l'étiquetage des produits de consommation et la Loi sur les langues officielles.

L'interprétation de ces divers règlements peut être extrêmement difficile. Les étiquettes non conformes peuvent nuire la commercialisation des produits ou entraîner des mesures punitives.

Les exigences qui se rattachent à l’étiquetage sont nombreuses et il existe certaines « zones grises » dans la réglementation et les politiques gouvernementales sur ce sujet. Ces ambigüités augmentent les risques de concevoir des étiquettes qui ne sont pas conformes à la réglementation. Sans une compréhension précise des subtilités associées à ces exigences et l’expertise technique correspondante, il peut être extrêmement difficile de s’assurer que l'étiquette conçue pour un produit sera approuvée pour le marché canadien.

Il peut être compliqué de faire des allusions à la santé sur les étiquettes, au sujet des bienfaits pour la santé ou du contenu nutritif et des données nutritionnelles et un tableau exacte de la valeur nutritive peut être obligatoire.

Afin de s’assurer de la conformité des étiquettes, les entreprises peuvent avoir recours à des services de révision d’étiquettes, qui sont habituellement offerts par des équipes de juristes. Cette pratique peut être fort coûteuse, sans être vraiment rentable.

Le service de vérification d'étiquetage est disponible aux membres de l’ACDFL en vous connectant à la communauté de l'ACDFL.

Pour en savoir davantage, communiquez avec Sally Blackman à sblackman@cpma.ca.